LE CORBUSIER 1887-1965

Biographie

Charles-Edouard Jeanneret-Gris, célèbre sous le pseudonyme Le Corbusier, est né en 1887 à la Chaux-de-Fonds en Suisse.

En 1900, le jeune homme débute une formation de graveur-ciseleur à l'école d'art de sa ville natale. En 1902, il reçoit sa première récompense à l'exposition des arts décoratifs de Turin avec sa première gravure sur un boîtier de montre. Par la suite, Jeanneret désire devenir artiste-peintre. Charles l'Eplattenier, disciple de l'Art nouveau en France, l'accueille alors dans son cours de dessin d'art. Cependant, il dirige le jeune artiste vers l'architecture et la décoration en 1904, ne percevant pas son talent. 

Après quelques années à voyager en Europe, l'artiste ouvre en 1912 son propre cabinet en Suisse en tant qu'architecte. Malheureusement, il fait face à de nombreux échecs et décide alors de s'installer à Paris, ville faisant objet de tous ses rêves, en 1917.

A son arrivée, il est présenté à Amédée Ozenfant, qui l'initie à la peinture à l'huile. En 1918, ils révèlent ensemble les bases du purisme, courant artistique stigmatisant le cubisme. Le Corbusier expose ses deux premières toiles à la galerie Thomas avec celles d'Ozenfant.

En 1920, les deux amis s'associent au poète Paul Dermée et définissent ensemble le sens du nouveau mouvement d'avant-garde dans leur revue L'Esprit nouveau. C'est au lancement de cette revue que Jeanneret utilise pour la première fois son pseudonyme "Le Corbusier".

En 1922, la venue de son cousin Pierre Jeanneret, jeune architecte, permet à l'artiste de trouver un solide associé pour relancer son activité d'architecte. Les deux cousins suisses installent alors leur agence commune à Paris.

Au cours des années 1920, le style artistique de Jeanneret évolue. En effet, il traite davantage à l'aquarelle des sujets divers : vues d'architectures, des scènes de genre, des natures mortes ou des nus. Sa peinture continue d'évoluer pendant les années 1930 : après avoir admis la figuration et les formes humaines, le Corbusier inclut désormais des "objets à réaction poétique", qui peuvent être des formes glanées par la main concrète ou l'œil. 

Après l'hécatombe de la Seconde Guerre mondiale, les enjeux de reconstruction en France sont considérables. Le Corbusier réalise différents projets d'urbanisme et d'architecture au cours des années 1940 et 1950.

En 1952, la galerie parisienne Denise René organise une exposition de ses dessins de la période 1918-1928. L'artiste, discret, revient alors sur le devant de la scène. En décembre 1953, une grande exposition de ses œuvres marque le public au Musée national d'art moderne. Elle est aussi présentée à Londres.

Le Corbusier s'éteint en août 1965 à Roquebrune-Cap-Martin.

Œuvres