FERNAND LÉGER, Nature morte aux trois fruits

VENDU

J’ai pris l’objet, j’ai fait sauter la table, j’ai mis cet objet dans l’air, sans perspective, sans support. J’ai dispersé mes objets dans l’espace et je les ai fait tenir entre eux en les faisant rayonner en avant sur la toile. Tout un jeu facile d’accords et de rythmes fait de couleurs de fond et de surface, de lignes conductrices, de distances et d’oppositions, quelquefois de rencontres insolites. ”

Fernand Léger dans Fonctions de la peinture.