JEAN-PAUL RIOPELLE, Nouvelles impressions n°15

DISPONIBLE

"À vrai dire, l’abstraction n’existe pas en peinture.

[...] L’abstraction est impossible ; la figuration tout autant. Peindre le ciel ? [...] On pourrait s’y risquer à condition, toutefois, de n’avoir jamais vu le ciel. En ce sens, je l’ai déjà dit, je suis moins impressionniste que dépressionniste. Je m’éloigne juste ce qu’il faut de la réalité : je ne m’en sépare pas totalement. Je prends ma distance par rapport au réel. Quelle distance ? La bonne."

G. Edouard, F. Seguin, Entretiens avec Jean-Paul Riopelle, Québec, 1993.