MARY CASSATT, BLANCHE HOSCHEDÉ-MONET - NOCTURNE RIVE DROITE - Exposition - HELENE BAILLY GALLERY - PARIS

NOCTURNE RIVE DROITE
16 - 16 Septembre 2020

Informations

Pour l'édition 2020 de la Nocturne Rive Droite sur le thème "Personnalités", Helene Bailly Gallery est heureuse de vous présenter, dans le cadre de son exposition de la rentrée Impressionnisme(s), le destin de deux femmes s'étant illustrées dans ce mouvement d'avant-garde.

Née en 1844 près de Pittsburgh dans une riche famille de banquiers, Mary Cassatt est l'une des rares femmes peintres du groupe impressionniste. Après avoir vécu une partie de son enfance en Europe, elle entreprend des études de peinture aux Beaux-Arts de Philadelphie contre l'avis de sa famille.

En 1866, elle décide de parfaire son éducation artistique à Paris où elle rencontre Camille Pissarro. Rapidement, Edgar Degas remarque son talent et l'invite à se joindre aux impressionnistes. A partir de 1886, alors que le groupe se dissout, Mary Cassatt choisit de suivre sa voie et expérimente diverses techniques, exécutant notamment des séries autour du thème de la mère et l'enfant, qui lui valent le succès.

En 1891, elle réalise sa première exposition personnelle chez Durand-Ruel à Paris. Cette dernière annonce la période la plus faste de sa carrière, dont les années 1890-1910, passées à Paris et dans ses environs, considérées comme le point culminant du génie artistique de Cassatt. Comme son amie Berthe Morisot, elle s'illustre dans l'art du portrait, son genre de prédilection. Son regard moderniste et son interprétation du sujet la gageront d'une renommée internationale.

La seconde personnalité présentée à l'occasion la Nocturne Rive Droite est Blanche Hoschedé-Monet, qui s'illustrera elle aussi comme l'une des figures de proue d'un impressionnisme au féminin, et intègrera très tôt le cercle intime de Claude Monet. Ce dernier est l'amant d'Alice Hoschedé, la mère de Blanche, dès 1861 ; il n'épousera celle-ci, en secondes noces, qu'en 1892. Blanche grandit pourtant auprès de l'artiste et passe une grande part de son enfance à l'observer peindre. Elle devient bientôt l'unique personne que Monet tolère au sein de son atelier, ainsi que son élève. Son oeuvre, bien qu'éminemment personnelle, sera également et profondément marquée par la leçon de son maître. Il est savoureux de les imaginer côte à côte, à leurs chevalets, peignant le pont japonais de Giverny, icône impressionniste s'il en est.

L'exposition Impressionnisme(s) proposera, outre ces deux oeuvres, différentes toiles, dessins et sculptures du premier cercle impressionniste (Monet, Degas, Renoir, Sisley, Pissarro...) ainsi que des nombreux peintres qu'ils ont influencés (Gauguin, Seurat, Loiseau, Pinchon...).

Envoyer par mail
Annuler

Newsletter

Suivez l'actualité de HELENE BAILLY GALLERY en vous inscrivant à la newsletter.


S'abonner