JOSEPH BERNARD

Jeune fille se coiffant, circa 1912
Bronze à patine brun nuancé vert
64 x 19 cm
Signé et numéroté de la main de l'artiste au dos : J. Bernard ; 1

PROVENANCE

Collection MM. Alibaux, Lyon.


EXPOSITIONS

Exposition d'Arts Français, Barcelone, 1917.


BIBLIOGRAPHIE

R. Cantinelli, Joseph Bernard : Catalogue de l'oeuvre sculpté, Soixante-huit reproductions, Éditions G. Van Oest, 1928, autre modèle illustré sous le n°121, Pl. XXXVIII.
Exposition d'Arts Français, Catalogue d'exposition, Barcelone, 1917, repertorié sous le n°851, p.98.
Le postimpressionnisme et Rhône-Alpes (1886-1914) : La couleur dans la lumière, Catalogue d'exposition, Musée Paul-Dini, Villefrance sur Saône, 2015, autre modèle illustré p.153.


Demande d'informationsJOSEPH BERNARD - Jeune fille se coiffant, circa 1912
ÊTRE NOTIFIÉ DES NOUVELLES ŒUVRES DE L'ARTISTEJOSEPH BERNARD - Jeune fille se coiffant, circa 1912

BIOGRAPHIE

Vienne 1866 - Boulogne-Billancourt 1931

Fils d'un tailleur de pierre, Joseph Bernard suivit son premier apprentissage auprès de son père qu'il accompagna sur les chantiers où il opérait. Se découvrant très tôt un goût pour la taille de pierre et ses premières sculptures étant reconnues, il parvient à obtenir une bourse pour ses études. Il suit une formation classique à l'École des Beaux-Arts de Lyon (1881) puis de Paris (1887), fondée sur l'étude du modèle vivant et la représentation de sujets mythologiques. Bernard s'en détache rapidement pour suivre sa propre voie ; se plaçant ainsi dans la lignée de Rodin, alors considéré comme le père de la sculpture moderne.
Reconnu de son vivant, il expose au Salon de Paris, d'Automne ou encore à l'Exposition universelle de 1900 et reçoit parallèlement des commandes officielles.
L'année 1913 voit la consécration du sculpteur qui expose sa Jeune Fille à la cruche à l'Armory Show de New York ; lui valant alors une reconnaissance outre-Atlantique. Sur le sol français son nom résonne également puisqu'il est nommé, cette même année, chevalier de la Légion d'honneur. À partir des années 1920, l'artiste sculpte depuis son atelier situé à Boulogne-Billancourt, où il s'adonne à la pratique de la taille directe qui constituera son apport majeur à la sculpture du XXe siècle. Détaché de tout modèle, Joseph Bernard sculpte directement dans la pierre et donne naissance à des formes simples et puissantes qui caractériseront son œuvre. Ne se limitant pas à cette technique unique, Bernard travaille également le plâtre à sec et s'essaye même à la plastiline.
À une époque où la sculpture est marquée par l'expressionnisme d'Antoine Bourdelle ou encore le classicisme moderne d'Aristide Maillol, Joseph Bernard a su garder son indépendance et une liberté dans le choix des techniques et des modelés.

Newsletter

Suivez l'actualité de HELENE BAILLY GALLERY en vous inscrivant à la newsletter.


S'abonner
Demande d'informations
Annuler