PIERRE-AUGUSTE RENOIR

Nature morte, fleurs, oranges et citrons, 1888
Huile sur toile
54,5 x 65,5 cm
Signé en haut à gauche : Renoir

PROVENANCE

Acheté par Durand-Ruel à Renoir, le 23 mai 1898 (photo Durand-Ruel 2213, stock n°4672)
Prêté à la galerie Cassirer Berlin (avant 1914)
Volé durant la Première Guerre Mondiale, l'état allemand a donné une compensation financière à la galerie Durand-Ruel après la guerre.
Dr Alfred Gold, Berlin (1930)
Jean Bourdel (après 1930), puis par descendance.
Mme de B., France.
Succession de B., par descendance jusqu'à aujourd'hui.


EXPOSITIONS

Berlin, Paul Cassirer, Ausstellung Von Werken Von Auguste Renoir, Max Slevogt, Wilhelm Trübner, Eugène Carrière, Fritz Klimsch, R. Carabin, 16 octobre - 1er décembre, 1901, n°2 (titré "Stilleben") (prêteur : Durand-Ruel, Paris)
Berlin, Secession Austellunghaus, XVI. Austellung der Berliner Secession, 1er mars 1913, n°216 (titré "Blumen, Orangen und Zitronen").
Berlin, Dr. Alfred Gold's Gallery, Impressionistes français, Maîtres anciens. Sélection de 35 tableaux, 1er janvier - 31 décembre 1930, n° s.n (ill.)


BIBLIOGRAPHIE

Julius Meier-Graefe, "Renoir II", Kunst unf Künstler. Illustrierte Monatsschrift für Kunst und Kunstgewerbe, 1er novembre 1916, illustré p.79.

Cette oeuvre sera incluse dans le Catalogue Raisonné Digital de l'oeuvre de Renoir en préparation par le Wildenstein Plattner Institute Inc. Avis d'inclusion en date du 4 février 2019.


Demande d'informationsPIERRE-AUGUSTE RENOIR - Nature morte, fleurs, oranges et citrons, 1888
ÊTRE NOTIFIÉ DES NOUVELLES ŒUVRES DE L'ARTISTEPIERRE-AUGUSTE RENOIR - Nature morte, fleurs, oranges et citrons, 1888

BIOGRAPHIE

Limoges 1841 – Cagnes-sur-Mer 1919

Pierre-Auguste Renoir est né le 25 février 1841 à Limoges qu'il quitte en 1845 pour s'établir à Paris avec sa famille. Renoir est placé en apprentissage dans un atelier de décoration de porcelaines entre 1854 et 1858, tout en suivant des cours du soir de dessin.
Reçu en 1862 à l'École des Beaux-Arts, il a pour professeur le peintre suisse Charles Gleyre (1806-1874), dont il fréquente aussi l'académie privée ; il y rencontre Claude Monet, Alfred Sisley, Frédéric Bazille qui lui font partager leur admiration pour Eugène Delacroix, Gustave Courbet, Camille Corot, et plus encore Édouard Manet.
Son premier succès intervient à l'occasion du Salon de 1868, où il expose Lise à l'ombrelle, résultat de longues études sur la lumière et les reflets de l'eau, qui le mèneront à l'impressionnisme.   
En 1872 et 1873, Renoir est refusé au Salon mais cela n'empêche pas sa notoriété de grandir. Le marchand d'art Paul Durand-Ruel suit d'ores et déjà son travail ainsi qu'Emile Zola et d'autres critiques. En 1874, il participe à l'organisation de la première exposition impressionniste.
À partir de 1876, Renoir s'établit dans un atelier de Montmartre, s'ensuivent de nombreuse scènes de vie en tout genre tel que Le Bal du Moulin de la Galette. En 1881 Le Déjeuner des canotiers marquera l'apogée de cette période.
Il réalise par la suite de nombreux voyages, en Algérie, à Milan, Venise, Florence, Jersey et Guernesey. Sa manière change, et bien que privilégiant toujours la figure humaine et les sujets de la vie moderne, Renoir s'intéresse aux marines et paysages auxquels il donne une touche plus lisse et un dessin plus aigu. Son style devient alors plus classique et il dépasse l'impressionnisme.
En 1903, il s'installe dans le sud de la France à Cagnes-sur-mer où il décède en 1919. Cette dernière partie de sa vie sera marquée par une peinture de « l'éternité » où se mêlent scènes mythologiques (Le Jugement de Pâris, plusieurs versions), odalisques, portraits (Gabrielle à la rose, 1911), et natures mortes.

Newsletter

Suivez l'actualité de HELENE BAILLY GALLERY en vous inscrivant à la newsletter.


S'abonner
Demande d'informations
Annuler