ARISTIDE MAILLOL

La Parisienne, 1896
Bronze fondu chez Alexis Rudier du vivant de l'artiste
24 x 10,8 x 5,5 cm
Monogrammé sur la terrasse à l'aplomb du pied gauche : A.M.
Certificat d'authenticité délivré par M. Olivier Lorquin, le 20 janvier 2016.

PROVENANCE

Offerte par l'artiste à son fondeur Lucien Thinot.
Famille Lucien Thinot, par descendance.


BIBLIOGRAPHIE

Dina Vierny, Bertrand Lorquin, Maillol : La passion du Bronze, Fondation Dina Vierny - Musée Maillol, Paris, 1995, modèle en plomb illustré p.10.


Demande d'informationsARISTIDE MAILLOL - La Parisienne, 1896
ÊTRE NOTIFIÉ DES NOUVELLES ŒUVRES DE L'ARTISTEARISTIDE MAILLOL - La Parisienne, 1896

BIOGRAPHIE

Banyuls sur Mer 1861 - 1944

Connu principalement pour son œuvre sculpté, Aristide Maillol, a commencé sa carrière en tant que peintre et tapissier. Formé auprès du peintre Jean-Léon Gérôme dont il suivait les cours à l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts, il réalise des tableaux rattachés au mouvement Nabi. S'adonnant parallèlement à l'art de la tapisserie, il est contraint de quitter cette pratique à l'âge de quarante ans des suites d'un problème aux yeux. C'est ainsi qu'il se tourne vers la sculpture. Bien que proche d'Auguste Rodin et d'Antoine Bourdelle qui soutiennent ses productions dès ses débuts, Maillol produit une œuvre personnelle. Le nu féminin a occupé l'essentiel de ses recherches. En 1905, sa sculpture de femme exposée au Salon d'Automne et intitulée La Méditerranée rencontre un succès. La simplicité, l'absence de détail et d'expression excessive, le modelé rond de l'œuvre sont des caractéristiques propres au travail de Maillol, le distinguant de ses contemporains. Le succès de cette œuvre lui assurera des commandes privées et publiques pour le restant de sa vie. Ces commandes se trouvent aujourd'hui dans le musée consacré à son œuvre et édifié en 1995 dans le 7e arrondissement ainsi qu'au Jardin des Tuileries, au musée d'Orsay, en province (Perpignan, Banyuls sur Mer) ou encore dans les plus grands musées internationaux tel que le Metropolitan Museum of Art. De son vivant, de nombreuses expositions lui furent consacrées. En 1933, deux rétrospectives de son œuvre ont lieu à Bâle et New York, en 1937 ses sculptures entrent au tout nouveau Musée d'Art Moderne de la ville de Paris.

Newsletter

Suivez l'actualité de HELENE BAILLY GALLERY en vous inscrivant à la newsletter.


S'abonner
Demande d'informations
Annuler