LÉOPOLD SURVAGE

La colombe, 1939
Huile sur toile
33 x 46 cm
Signé et daté en bas à droite : Survage 7.1939
Certificat d'authenticité délivré par Madame Anne-Marie Divieto, nièce de l'artiste, en date du 31 mai 2018.
Demande d'informationsLÉOPOLD SURVAGE - La colombe, 1939

Biographie

Moscou 1879 ? Paris 1968

Né à Moscou en 1879, Léopold Survage commence sa carrière dans la fabrique de piano de son père, et devient apprenti facteur de pianos.
En 1901, attiré par la peinture et le dessin, il entre à l?école des Beaux-Arts de Moscou. Il peint sa première oeuvre, Moscou, en 1903 et commence à participer à des expositions.
En 1908, il quitte la Russie pour Paris, est introduit comme accordeur de piano à la Maison Pleyel et suit en parallèle les cours de l?Académie Matisse et de l?Académie Colarossi. Il fait ses premières expositions à partir de 1911 et 1914, période durant laquelle il rencontre Apollinaire, André Salmon, Picasso?
En 1912, Survage réalise son ?uvre Le Rythme Coloré, première peinture établie selon les principes du « rythme coloré », analogie entre forme visuelle colorée et musique.
Le déclenchement de la Première Guerre mondiale l?empêche toutefois de mener à bien cette voie. Survage part alors pour Nice où il découvre la lumière méditerranéenne qui le marque profondément.
L?artiste puise dans cette ville une palette réinventée et réalise une peinture onirique qui, avec celle de De Chirico et Chagall, ouvrira la voie à la peinture surréaliste.
De retour à Paris en 1919, Survage abandonne la sensualité heureuse de la couleur pour des tons sourds qui soulignent la rigueur linéaire de la construction.
A partir de 1922, il travaille pour les Ballets russes de Serge de Diaghilev. Par la suite, il est responsable de dessins de tissus pour la maison Chanel et de panneaux pour le Palais des Chemins de Fer à l?Exposition des Arts et Techniques de Paris.
En 1925, Léopold Survage découvre la ville et le port de Collioure. Par la suite chaque année il y fait des séjours de quelques mois, qui marquent une étape importante dans l'évolution de son art. La luminosité intense détermine les volumes mais surtout il revalorise la présence humaine dans ses compositions. A la suite de Picasso et Derain, Survage ressent le devoir de renouer avec la tradition de la peinture. Il revient au sujet académique et à la figure classique.

Demande d'informations
Annuler

Newsletter

Suivez l'actualité de HELENE BAILLY GALLERY en vous inscrivant à la newsletter.


S'abonner