Après le bain, Jeanne à Saint-Tropez, 1907
Huile sur toile
100 x 81 cm
Signé en bas à droite : Manguin

PROVENANCE

Galerie Druet, acquis directement auprès de l'artiste, novembre 1908, n°4801.
G. Couturat, Paris, circa 1934 - échangé par ce dernier pour "Odette devant l'atelier de l'Oustalet (n°1089 du Catalogue Raisonné), Paris, décembre 1941.
Madame Henri Manguin, Saint-Tropez, 1949.
Collection privée, France.


EXPOSITIONS

Manguin, Musée Toulouse-Lautrec, Albi, 1957, n°8, daté 1904.
Manguin, Galerie Motte, Genève, 1958, n°12, daté 1903.
Manguin, Galerie L. Blanc, Aix-en-Provence, 1961, n°34.
Manguin, Chapelle du Grand Couvent, Cavaillon, 1974, n°2.
Henri Manguin, Chapelle de la Miséricorde, Saint-Tropez, 1976.


BIBLIOGRAPHIE

Claude Manguin, Henri Manguin : Catalogue Raisonné de l'oeuvre peint, Editions Ides et Calendes, 2000, illustré sous le n°265 p.123.


Demande d'informationsHENRI MANGUIN - Après le bain, Jeanne à Saint-Tropez, 1907
ÊTRE NOTIFIÉ DES NOUVELLES ŒUVRES DE L'ARTISTEHENRI MANGUIN - Après le bain, Jeanne à Saint-Tropez, 1907

BIOGRAPHIE

Paris 1874 - Gassin 1949

Henri Manguin a été formé à l'École des Beaux-Arts de Paris, dans l'atelier de Gustave Moreau tout comme Albert Marquet, Henri Matisse ou encore Georges Rouault. À l'éoque, ses œuvres se rapprochent du courant impressionniste et sont rapidement exposées notamment à la Galerie Berthe Weil, au Salon des Indépendants ou encore au Salon d'Automne de 1905. Au cours de ce dernier, il est exposé dans la salle qualifiée par Louis Vauxcelles de "cage aux fauves." Dès lors, l'étiquette de peintre fauve ne le quittera plus jusqu'à la fin de sa vie. De 1906 à 1910, Henri Manguin voyage dans le Sud de la France mais également en Italie et peint de nombreux paysages aux couleurs et tons éclatants. Hormis les paysages, Henri Manguin représentera énormément sa femme, Jeanne ainsi que des natures mortes. Les couleurs pures qu'il emploie, poussées à leur intensité maximale et apposées les unes à côté des autres sans dégradé caractériseront son œuvre. En 1950, au lendemain de sa mort, une exposition lui est consacrée au Salon des Indépendants.

Newsletter

Suivez l'actualité de HELENE BAILLY GALLERY en vous inscrivant à la newsletter.


S'abonner
Demande d'informations
Annuler