Jeune fille à la cruche, 1920
Bois sculpté et peint par l'artiste
Hauteur : 199 cm
Signé sur le pied au dos à droite : ZADKINE
Une lettre manuscrite d'Ossip Zadkine à Hendrik Wiegersma en date du 30 octobre 1926 sera remise à l'acquéreur.

PROVENANCE

Hendrik Wiegersma, Deurne, 1926, acquis auprès de l'artiste.
Collection privée, Grande Bretagne.
Collection privée, Berlin.


EXPOSITIONS

Zadkine : Première exposition personnelle, atelier de Zadkine, 35 rue Rousselet, Paris, 16 mai - 2 juin 1920
Salon d'Automne, Paris, 1920, n°2254.
Rétrospective Zadkine, Palais des Beaux-Arts, Bruxelles, janvier 1933, n°21.
Maîtres de l'art indépendant 1895-1937, Petit Palais, Paris, 1937, n°10.
Zadkine, Museum Dinghuis, Deurne, 1968, n°3.


BIBLIOGRAPHIE

Ossip Zadkine, Maurice Raynal, Éditions Valori plastici, Rome, 1921, illustré pl.15.
Ossip Zadkine, Maurice Raynal, Éditions Valori plastici, Rome, 1924, illustré pl.29.
Ossip Zadkine, Pierre Humbourg, Waldemar-George, Sélection, Cahier 3, Anvers 1928, p.28.
Ossip Zadkine 1890-1967, Der Bildhauer und seine Ikonographie, Christa Lichtenstern, Éditions Gebr. Mann Verlag, Berlin, 1980, illustré sous le n°30, pl.14, p.53-54.
Ossip Zadkine : L'oeuvre sculpté, Sylvain Lecombre, Éditions des musées de la Ville de Paris, Paris, 1994, illustré en couverture (photo de l'atelier de l'artiste) et ré-illustré p.125, p.136 et p.210.
Es war einmal eine Frau, Steven Uhly, dans Grisebach, Journal, n°3, Automne 2013, illustré en page de couverture, illustré en pleine page p.12-13 et ré-illustré p.14 et p.17.
Zadkine et Wiegersma : une amitié, Catalogue d'exposition, Museum De Wieger, Deurne, 2016, illustré p.7.


Demande d'informationsOSSIP ZADKINE - Jeune fille à la cruche, 1920
ÊTRE NOTIFIÉ DES NOUVELLES ŒUVRES DE L'ARTISTEOSSIP ZADKINE - Jeune fille à la cruche, 1920

BIOGRAPHIE

Vitebsk 1890 - Paris 1967

Ossip Zadkine naît le 14 juillet 1890 à Vitebsk en Biélorussie. En 1905, ses parents l'envoient dans le Nord de l'Angleterre, le pays natal de sa mère. Il se nomme Joe Zadkine jusqu'en 1914. Après avoir achevé ses études au Regent Street Polytechnicum et à l'École Centrale d'artisanat de Londres, le jeune artiste se rend à Paris en 1909. Là, Ossip Zadkine s'inscrit à l'École des Beaux-Arts qu'il quitte cependant peu de temps après pour travailler désormais en tant qu'artiste indépendant.
Zadkine participe au Salon des Indépendants pour la première fois en 1911 et rejoint les cubistes l'année suivante. La Première Guerre mondiale marque profondément sa personnalité et son oeuvre.
Les créations de Zadkine connaissent leurs premiers succès en Belgique et aux Pays-Bas, puis en France, en Angleterre et en Amérique. Dès les années 1920, des rétrospectives sont organisées pour présenter ses oeuvres.
En 1942, Ossip Zadkine prend la fuite pour les Etats-Unis, il travaille à New York, en Arizona et en Caroline du Nord. En 1945, Ossip Zadkine rentre finalement dans le Paris libéré et enseigne à l'Académie de la Grande Chaumière de 1946 à 1958. Le premier prix de sculpture lui est décerné lors de la Biennale de Venise en 1950 et Zadkine obtient le Grand Prix de la Sculpture de la Ville de Paris en 1960. Il atteint le point culminant de sa célébrité à partir des années 60. Ses oeuvres parcourent le monde et sont montrées au public dans de nombreuses expositions tandis qu'Ossip Zadkine réalise à son domicile des séries graphiques, des sculptures monumentales et des projets d'écriture.
Ossip Zadkine meurt le 25 novembre 1967 à Paris. Il est l'époux de l'artiste peintre Valentine Prax (1899-1981) qui dédie deux des anciens ateliers de Zadkine ainsi que ses principales oeuvres à la Ville de Paris en 1978 afin de permettre la fondation du musée Zadkine.

Source : www.zadkine-ossip.com

Newsletter

Suivez l'actualité de HELENE BAILLY GALLERY en vous inscrivant à la newsletter.


S'abonner
Demande d'informations
Annuler