GEORGES SEURAT

Le mouillage à Grandcamp, Circa 1885
Huile sur panneau
15,8 x 25 cm

PROVENANCE

Atelier de l'artiste.
Emile Seurat, Paris.
Félix Fénéon, Paris.
Alfred Vallotton, Paris.
Léon Marseille, Paris.
Georges Lévy, Paris.
Collection privée, New York.
Vente, Parke-Bernet, 6 février 1947, n°63.
Antoine Salomon, Paris.
Huguette Bérès, Paris, 1960. 
Collection privée.


EXPOSITIONS

Georges Seurat, Oeuvres peintes et dessinées, Paris, La Revue blanche, 19 mars - 5 avril 1900, catalogue d'exposition, répertorié sous le n°18 (sous le titre: Rade de Grand-Camp).
XXIe Salon des Artistes Indépendants, Grandes Serres de la Ville de Paris, mars-avril 1905, catalogue d'exposition, répertorié sous le n°15, p.14.
Rétrospective Georges Seurat, Paris, Galerie Bernheim-Jeune, décembre 1908 - janvier 1909, n°52.
Georges Seurat, Paris, Galerie Bernheim-Jeune, 15-31 janvier 1920, catalogue d'exposition, répertorié sous le n°17.
Seurat, Paris, Galerie Paul Rosenberg, 3-29 février 1936, catalogue d'exposition, répertorié sous le n°43 (sous le titre : La plage de Grandcamp).
Seurat, Paris, Galerie Nationales du Grand Palais, 9 avril - 12 août 1991, catalogue d'exposition, illustré sous le n°158, p.277.


BIBLIOGRAPHIE

Gustave Coquiot, Seurat, Paris, 1924, mentionné p.119.
Henri Dorra et John Rewald, Seurat : L'Oeuvre peint, biographie et catalogue critique, Paris, 1959, illustré sous le n°142, p.169.
César Mange de Hauke, Seurat et son oeuvre, Tome I, Paris, 1961, illustré sous le n°146, p.99.
Fiorella Minervino, Tout l'oeuvre peint de Seurat, Paris, 1973, illustré sous le n°146, p.102.


Demande d'informationsGEORGES SEURAT - Le mouillage à Grandcamp, Circa 1885
ÊTRE NOTIFIÉ DES NOUVELLES ŒUVRES DE L'ARTISTEGEORGES SEURAT - Le mouillage à Grandcamp, Circa 1885

BIOGRAPHIE

Paris 1859 - Paris 1891

Connu comme étant l'inventeur du pointillisme, Georges Seurat a pourtant suivi une formation académique classique à l'École des Beaux-Arts fondée sur l'étude d'après nature et la représentation de sujets mythologiques et historiques. Il délaisse ses leçons pour se tourner vers une technique de peinture novatrice: le pointillisme. S'inscrivant dans la lignée de l'impressionnisme, le pointillisme cherche à rendre aux travers de petites tâches de couleurs apposées les formes. Fondée sur les théories scientifiques de la complémentarité des couleurs, dévelopées par Eugène Chevreul et Charles Henry, cette nouvelle esthétique se distingue par une juxtaposition de couleurs saturées. En ce sens, il est souvent considéré que le pointillisme a ouvert la voie au fauvisme. Si la touche change, les sujets, eux, sont les mêmes que ceux traités par les artistes impressionnistes; marines, paysages ruraux, scènes de la vie quotidienne... Si Seurat n'a que peu produit durant sa carrière, ses œuvres telles qu'Une baignade à  Asnières, Un dimanche après-midi à l'Île de la Grande Jatte sont toutes de parfaits exemples des ambitions de ce mouvement. Ses œuvres ont été exposées au Salon des artistes indépendants ou encore à la huitième exposition des impressionnistes en 1886. Georges Seurat meurt subitement à l'aube de ses trente ans laissant derrière lui des toiles qui habillent de nos jours les murs des plus grands musées internationaux comme la National Gallery à Londres, l'Art Institute à Chicago, le musée d'Orsay...

Newsletter

Suivez l'actualité de HELENE BAILLY GALLERY en vous inscrivant à la newsletter.


S'abonner
Demande d'informations
Annuler