CHU TEH-CHUN

Baitou Zhen 1920 – Paris 2014

Chu Teh-Chun est né en 1920 dans une famille de lettrés et collectionneurs de peinture traditionnelle chinoise. En 1935, il entre à l’Ecole des beaux-arts de Hangzhou. Il y exécute dans un style traditionnel plus de cinq cents aquarelles des paysages du lac de l’Ouest avec l’intention de s’y consacrer entièrement.
Après avoir brillamment obtenu son diplôme de fin d’études en 1941, il est nommé aussitôt professeur assistant dans sa propre école.
En 1947, Chu Teh-Chun effectue la descente du Yangzejiang, qui est pour lui une grande source d’inspiration. Il s'installe à Taipei en 1949, et devient professeur à l’Ecole d’Industrie en 1950. En 1951, il enseigne la peinture occidentale à l'Université Normale Nationale.
Le 29 mars 1955, Chu Teh-Chun embarque pour l’Europe en compagnie de sa femme, Tung Chi-Chao. Après un mois de traversée par Hong-Kong, Saïgon, Ceylan, Port Saïd, Le Caire où il découvre l’art égyptien qui le passionne, Chu Teh-Chun s’installe à Paris.
En 1956, il découvre l’art abstrait, notamment lors de la rétrospective Nicolas de Staël, qui constitue pour lui un événement marquant.
De 1956 à 1961, il rencontre ses premiers succès à Paris, et dès 1964, sa réputation se propage à l’étranger à l’occasion d’expositions au Carnegie Art Museum, à Pittsburgh, Jérusalem, Athènes, et en 1969, à la Biennale de São Paulo.
En 1979, il renoue avec la Chine continentale, ce qui aboutit en 1983 à un voyage à Pékin, où il est invité par l’Union des Artistes de Chine.
Sa renommée, partie d’Occident, s’étend maintenant à l’Asie. Le musée national d’Histoire de Taipei organise en 1987 une grande exposition rétrospective, lui permettant ainsi, pour la première fois, de montrer l’ensemble de son œuvre dans son pays natal.
En 1994, il expose à Singapour, puis au Canada : dans ce dernier pays a lieu l’exposition itinérante « Signes Premiers », avec Kijno et Riopelle.
Depuis lors, de nombreuses expositions et voyages ont eu lieu en France, en Chine, en Corée, en Indonésie. Membre de l’Académie des Beaux-Arts depuis 1997, Chu Teh-Chun meurt à Paris le 26 mars 2014.

En savoir plus