CLÉMENCE VAN LUNEN

Bruxelles 1959

Elle vit et travaille actuellement à Paris. Elle parle le français, le néerlandais, l'allemand, italien, espagnol ainsi qu'un peu le japonais et le chinois. Ses professeurs à l'école Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris sont Michel Smolders et Etienne Martin avec qui elle étudie la sculpture de 1979 à 1984. Cette oeuvre fait partie de la série doodle qui signifie en anglais gribouillis, dessins automatiques faits machinalement. Ces dessins conservent l'énergie du geste et font appel au jeu. On sait que le jeu abolit, court-circuite la chaine causale. il permets sous une forme aillée, légère, la transmission du sentiment de l'expérience d'exister. L'émaillage précieux et riche des doodles s'oppose à la désinvolture de leurs formes. "Ce qui caractérise ce travail, c'est le contraste que l'artiste fait naître entre l'aspect de ces sculptures, un objet en transformation, plutôt mou, et la réalité physique du matériau cuit, lourd et figé une fois pour toute. et dans ce délicat jeu d'équilibre entre légèreté et lourdeur, permanence et force de transformation, la couleur laquée aux reflets brillants vient ajouter sa part d'énergie et de vibration."
Marie-Jeanne Caprass

En savoir plus