ALBERT MARQUET

Bordeaux 1875 - Paris 1947

Albert Marquet est né à Bordeaux en 1875. Il fait ses études à l'Ecole des arts décoratifs de Paris (1890-1894), où il se lie d'amitié avec Henri Matisse. Il poursuit ses études à l'Ecole des beaux-arts dans l'atelier de Gustave Moreau, entre 1895 et 1898. Albert Marquet peint des paysages et des nus post-impressionnistes, qui deviennent de plus en plus colorés et simplifiés, et s'exprime - à l'instar de Matisse - dans des tons purs.
Au début du siècle, Albert Marquet expose dans les Salons parisiens (Salon des Indépendants, Salon d'Automne) et prend part à de nombreuses manifestations organisées à l'étranger (Russie, Etats-Unis, etc.). Marquet rencontre Dufy, Camoin.
Il est présent dans la fameuse « cage aux fauves » qui fait scandale au Salon d'Automne de 1905 ; il peint à cette période des toiles aux formes cernées de noir, des portraits, des plages normandes ou des scènes animés.
L'artiste représente aussi la Seine, souvent en vue plongeante et crée des variations de ce thème par des temps et des lumières différentes.
Sa première exposition personnelle sera organisée en 1907 (Galerie Druet, Paris).
Au début des années 10, Marquet peint une série de nus féminins réalistes. Il est réformé en 1914.
Des années 20 jusqu'aux années 40, Albert Marquet effectuera de nombreux voyages (Europe et Afrique) qui furent pour lui une source d'inspiration pour son art et un moyen pour l'homme de voir et d'apprendre d'autres cultures.
Le thème de prédilection d'Albert Marquet est celui du paysage près de l'eau (mer, lac, rivière), paysages qu'il traite dans des tons doux à dominante de gris. Albert Marquet, homme sensible souvent apprécié pour sa modestie, est mort en 1947 à Paris.

En savoir plus