AUGUSTE HERBIN

Quiévy 1882 - Paris 1960

Auguste Herbin, peintre français né en 1882 et mort en 1960, est un des artistes précurseurs de l'art abstrait. D'abord d'obédience impressionniste, il expose au Salon des Indépendants en 1906. Entre 1940 et 1950, il crée ce qu'il nomme son « alphabet plastique » : 26 couleurs, chacune associée à des formes géométriques, créant ainsi une langue nouvelle calquée sur le langage commun. Il peint alors ses toiles à partir d'un mot, qu'il traduit dans ce nouvel alphabet. Parmi les premiers peintres à développer une véritable synesthésie musicale, comme le fera aussi Kandinsky, Herbin associe les couleurs à des sonorités musicales, composant alors ses toiles comme une symphonie. Ses oeuvres obéissent donc à une esthétique structurée et précise, sans pour autant être figées, puisqu'elles éveillent chez le spectateur un subtil mélange des sens. Herbin se lie d'amitié avec Picasso, Braque et Juan Gris en 1909 et développe donc un style plus cubiste. En 1912, il expose à la Section d'Or et, en 1917, il signe un contrat avec Léonce Rosenberg pour la Galerie de L'Effort Moderne. En 1931, il fonde en collaboration avec Georges Vantongerloo, le groupe Abstraction-Création. Sa peinture se fait de plus en plus géométrique et colorée. Atteint d'hémiplégie, Herbin apprend à peindre de la main gauche. Sa série de tapisseries originales est aujourd'hui exposée dans les plus grandes capitales mondiales et Herbin jouit d'une reconnaissance internationale.

En savoir plus