BERNARD BUFFET

Paris 1928 – Tourtour 1999

Bernard Buffet est né à Paris en 1928. A 15 ans, il rentre aux Beaux-Arts et suit les enseignements de Narbonne qui le pousse à se trouver lui-même. Il quitte donc l'école et se consacre seul à son art, chez son père. En 1946, il expose sa première toile, un autoportrait, au Salon des moins de trente ans. Un an plus tard, il est présent au Salon des Indépendants, puis Pierre Descargues organise sa première exposition personnelle. Le Musée National d'Art Moderne lui achète une toile, Nature morte au poulet. Concourant au prix de la jeune peinture à la galerie Drouant-David, il n'obtient pas le prix mais est vivement remarqué par le Docteur Girardin, collectionneur, qui pousse Emmanuel David à lui proposer un contrat partagé par la suite avec Maurice Garnier. Celui-ci devient son représentant exclusif en 1968. En 1947, son style s'affirme vraiment et le succès suit : considéré comme peintre « misérabiliste », dans la mouvance de Rouault ou Gruber, Buffet peint des personnages déchirés, faméliques, des natures mortes au réalisme agressif, immédiatement reconnaissables dans de grandes séries thématiques. L'art de Buffet, qualifié d’ « existentialiste », touche l'inconscient collectif dans ce qu'il a de plus atroce, et nous pousse à voir l'inhumanité en chaque chose et chaque être. Le trait est tracé au fusain, puis incisé en noir, les couleurs sont pauvres, Buffet travaillant surtout dans les tons de gris et les tonalités      « sales ». Il expose à la galerie Saint-Placide et obtient le prix de la critique ex-æquo avec Bernard Lorjou, puis au Salon d'Automne. De 1951 à 1954, il loue une maison près de Manosque dans laquelle il travaille. Parallèlement, la galerie Drouant-David continue de l'exposer. De plus, il reste fidèle au Salon des peintres témoins de leurs temps de 1951 à 1982. A partir de 1956, il s'installe à Aix-en-Provence et y reste jusqu'en 1964.
Il épouse Annabel Schwobb en 1958, année où la galerie Charpentier lui consacre une rétrospective qui fut un immense succès. En 1961, il peint pour la Chapelle de Château l'Arc des scènes de la vie du Christ. Dix ans plus tard, le secrétaire de Paul VI lui commandera une série de toiles exposées dans une salle particulière du Musée du Vatican. Outre les nombreux ouvrages qui lui sont consacrés, l'oeuvre de Bernard Buffet voyage dans le monde entier, notamment au Japon, qui lui dédie un musée. Après avoir été propriétaire de nombreuses maisons, Buffet se fixe à Tourtour dans le Haut-Var en 1986 où il décède en 1999. Chevalier de la Légion d'honneur en 1971, élu à l'Académie des Beaux-arts en 1974, Buffet reste un témoin essentiel de notre temps.

En savoir plus